La plate-forme logistique Rouvignies un projet innovant

Trois ans après son ouverture le 18 novembre 2013, la plateforme logistique de Rouvignies se lance dans une grande mutation
technologique. Le centre d'approvisionnement continental (CAC) de Decathlon, qui fournit vingt-cinq centres régionaux
d'approvisionnement (CAR) s'apprête à devenir la plus innovante des plate-formes logistiques mécanisées en Europe : un double projet
ambitieux basé sur l'innovation technologique plaçant l'humain et le client au coeur de la transformation.

Une grande mutation technologique

Le CAC de Rouvignies prépare la prochaine arrivée de la mécanisation sur son site, accompagnée par le développement sur place de Highway, le nouveau système d'information commun à tous les services Decathlon.
L'enjeu est de taille pour l'enseigne qui veut optimiser ses coûts logistique et répondre aux défis de sa croissance en France comme à l'international. En 2019, quand la mécanisation sera opérationnelle à 100%, l'entrepôt de Rouvignies sera le plus important du réseau européen.
« Ca doit être une vitrine locale et internationale des nouvelles manières de faire ce métier, commente Aurélien Bardet. Avec cela, on garde notre quart d'heure d'avance. »

25 centres d'approvisionnement régional en France et Europe alimentés par la plate-forme logistique de Rouvignies

« La complexité à tout faire fonctionner ensemble
est un sacré challenge. »

La future mécanisation de la plate-forme de Rouvignies va de pair avec la mise en place d'Highway. « Le projet est vaste puisqu'il s'agit de transformer nos process et nos outils informatiques de façon que l'on puisse travailler de manière coordonnée entre tous chez Decathlon. » Résume Gilles Deruyck qui pilote l'opération à Rouvignies.
« Pour nous logisticiens, ca signifie à l'arrivée mieux stocker, mieux prélever, mieux livrer. C'est un gain d'efficacité qui permet au final de rendre toujours plus accessibles nos produits et services sportifs à de plus en plus d'utilisateurs. »
Et cela passe par 3 défis de taille. Tout d'abord, partager un langage commun et simplifier les process en interne, ensuite tendre vers l'omnicanal – c'est-à-dire multiplier nos canaux de ventes-, et enfin gagner en croissance, notamment en passant de 25 pays à 50 pays ouverts en 5 ans.

Les équipes de Rouvignies se forment à l'outil. « Ils sont acteurs de leur montée en compétence, ce qui est très valorisant. L'entrepôt école de Rouvignies permet, en modélisant les formations, une rapide montée en compétence des participants ; pas moins de 400 personnes seront concernées de février 2017 à février 2018. »
En janvier, les formateurs du groupe pilote de Rouvignies ont découvert l'utilisation d'Highway sur le site de Bangalore en Inde où le nouveau réseau est déjà entièrement mis en place. « Nous voilà dans le concret » poursuit Gilles.
En février 2018, après une montée en puissance, tous les secteurs du CAC de Rouvignies basculeront vers l'utilisation d'Highway. « La complexité à tout faire fonctionner ensemble est un sacré challenge ». Ils sont déjà des centaines à le relever.

Gilles Deruyck
Directeur Adjoint CAC Rouvignies

Une réserve de stockage XXL

Le projet, aujourd'hui, se dessine concrètement avec les silhouettes des 3 nouvelles cellules de 20 m de haut réceptionnées en septembre 2016. Vides pour l'instant, elles accueilleront à terme la réserve de stockage XXL et l'outil de mécanisation pour approvisionner, via une longue passerelle, les unités de préparation des colis. Collées à neuf cellules de taille standard (13 m de haut) réalisées pour l'ouverture du centre d'approvisionnement en 2013, elles bouclent désormais son périmètre de la plus grande plateforme logistique de Decathlon.

Surface totale de la plate-forme logistique de Rouvignies avec les locaux sociaux et techniques : 75000

« C'est une chance de voir un site
se renouveler quasiment à 100%. »

« Fin 2013, on a connu la toute première commande qui est tombée dans la machine à Rouvignies. » se rappelle Amélie. Comme Julien, elle est de la trentaine de personnes qui a ouvert l'entrepôt. Trois ans plus tard, avec la même envie, les deux magasiniers assurent aussi la formation des nouveaux arrivants en donnant un sens à chacun des gestes du quotidien.
Le projet de mécanisation de l'entrepôt, c'est l'aventure et l'innovation qui se poursuivent. « Il y a eu tout de suite des lieux pour en parler, pour exprimer nos appréhensions, se rassurer. Le Mécafé [contraction de Mécanisation et café] a permis de parler à bâtons rompus entre nous. A Rouvignies, on parle, on partage.
« Se retrouver pour échanger, c'est dans notre quotidien. Ca rejoint les moments de convivialité que l'on connaît comme faire du sport ensemble ou les rendez vous de notre « auberge espagnole », un repas pris tous ensemble. » se confie Amélie.

« C'est une chance de voir un site se renouveler quasiment à 100% et un logiciel novateur être mis en place » se félicite Julien. « Aujourd'hui on travaille avec plusieurs logiciels. Demain, on sera tous sur le même, et c'est nous à Rouvignies, qui impulsons le changement. On parle de chiffres pour le futur avec plus de colis expédiés. Moi, je traduis ça par un meilleur service rendu aux clients. »
Leur déplacement à Barcelone pour découvrir le vécu d'un entrepôt logistique a été un temps fort de cette évolution. Amélie : « Enfin la mécanisation dont on parlait, c'est moins flou. Et en même temps, vous découvrez une réalité. Ca fait drôle. Vous êtes la pour être les yeux et les oreilles des collègues. C'est une sacrée responsabilité. »
« Ce relationnel est une force, on veut le préserver et même améliorer cette vie d'équipe dans un espace entièrement nouveau » insiste Julien.

Amélie & Julien
Magasiniers et formateurs
Groupe Highway

Visualiser le futur

Tous les détails comptent. Pour appuyer la réflexion et mettre des images sur le futur, la technologie des images de synthèse arrive en renfort. Elle permet à tout collaborateur, grâce au port d'un masque Oculus, une visite virtuelle en 3D des entrepôts de demain. En attendant la suite...

C'est déjà le changement !

Les travaux d'installation de la mécanisation débutent en juin 2017 pour une bascule complète du site vers fin 2018.
La période d'installation de la mécanisation entraîne un vaste déménagement de cellule en cellule. Le début du déménagement marque le début d'un changement alors en marche.
La discussion se mène désormais avec les équipes projets, appelées à diriger la mise en place. Auparavant situées à campus, elles se sont jointes fin 2016 aux équipes de Rouvignies pour être au plus prés du projet. « Être au contact des gens de l'entrepôt, des problématiques du quotidien, c'est une priorité. Il fallait que les équipes projets qui conduisent le changement viennent s'installer à Rouvignies », apprécie Christophe Lafranche
Les équipes de TGW, l'entreprise autrichienne choisie pour installer la mécanisation, sont à pied d'œuvre aussi. Derrière le demi-terrain de foot, une façade de bureaux préfabriqués barre l'horizon. Rouvignies est en chantier. Tout le monde en parle. C'est déjà le changement.

La plate-forme logistique Rouvignies un projet humain